Gestion financière : la maîtrise du risque …

5 juillet 2017 Posté par:Catégorie:Actualités, Newsletters

Gestion financière : la maîtrise du risque ou la recherche de performance absolue  

« Voyez les fluctuations du marché comme votre alliée plutôt que votre ennemie ; tirez profit de la folie plutôt que d’y prendre part. »

Cette citation du légendaire investisseur américain Warren Buffet fait bien ressortir deux aspects fondamentaux des marchés financiers : d’une part, ils fluctuent perpétuellement et, d’autre part, l’ampleur de ces fluctuations peut parfois revêtir un caractère irrationnel au regard des fondamentaux.

Ces fluctuations, aussi appelées « volatilité » en termes financiers, semblent poser problème aux investisseurs, et pourraient expliquer la relative désaffection de l’investisseur particulier, voire sa défiance vis-à-vis des marchés financiers.

Il est vrai que, depuis le début du XXIe siècle, nous avons connu trois crises majeures : l’explosion de la bulle internet et des valeurs technologiques en 2001, la crise de 2007-2008 liée aux subprimes et à la faillite de Lehman Brothers, la crise de la dette européenne en 2011.

Ces éléments ont laissé des traces sur le comportement des investisseurs particuliers, qui sont en grande majorité averses au risque. Ils sont pourtant aujourd’hui confrontés à un dilemme de taille : comment faire fructifier leur épargne dans un contexte où les placements sans risque rap- portent de moins en moins, étant donné qu’ils évoluent plus ou moins de concert avec les taux de la dette gouvernementale des pays développés ? Pour mémoire, l’emprunt d’État allemand à dix ans offre aujourd’hui un coupon de 0,15 %, tandis que l’État français offre à dix ans un coupon de 0,5 % par an (en date du 15 avril 2016).

Cette situation inédite a de quoi rendre perplexe l’investisseur en quête de rendement…

Est-il encore possible aujourd’hui de faire fructifier son épargne dans l’espoir d’optimiser ses choix de vie et ses projets ?

Nous allons tenter de montrer que cela reste possible, et que l’investisseur particulier a tout à y gagner, moyennant le respect d’un certain nombre de principes fondamentaux, et l’expertise que le conseiller peut apporter.

Lire la suite